LE COMBAT DE LA FOI ET LES ARMES SPIRITUELLES.

YHVH Elyon le Tout-Puissant Notre Père etrenel est le Seul et l'Unique Auteur de cette oeuvre par la vertu de Son Souffle de sainteté (Esprit-Saint) au Nom de Yeshua ha Mashiach (Jésus-Christ de Nazareth).

HalleluYaH amen !!!

Note: la brochure est distribuée gratuitement en pdf par demande.

Ecrit et travaillé par le Dr Samuel OMADI avec l'aide de la soeur Naura Emanuelle MATUANA

lesmessagers7@gmail.com w

ww.les-messagers.net

http://www.youtube.com/c/OBRTV

Le combat de la foi et les armes spirituelles SOMMAIRE

Sommaire ..................................................................................................................................

2 Introduction..............................................................................................................................

4 PARTIE I – LA REPENTANCE : Une arme dotée de l’autorité du Saint-Esprit ............

7

I. Pourquoi se repentir ? ..................................................................................................... 7

II. Les effets d’une bonne repentance ................................................................................

8 A. Effacer nos péchés devant le Père..................................................................................

8 B. Produire un changement dans notre vie .........................................................................

8 C. Vivre dans la sanctification ............................................................................................

8 III. Comment se repentir ? .................................................................................................

8 IV. Les différentes classifications de la repentance...........................................................

9

PARTIE II

– LA VERITE POUR CEINTURE ..................................................................

10 I. La définition de la vérité pour ceinture ........................................................................

10 II. Quelle est l’utilité de la ceinture ?...............................................................................

10 III. Comment obtenir la vérité pour ceinture ? ................................................................

10

PARTIE III – LA CUIRASSE DE LA JUSTICE ............................................................... 12

I. La définition de la cuirasse de la justice....................................................................... 12

II. Quelles sont les différentes fonctions de la cuirasse de la justice ? ............................ 12

III. Quelles sont les causes et les conséquences du désarmement de notre cuirasse de la justice ? ............................................................................................................................. 13

IV. Comment être revêtu de la cuirasse de la justice ? ....................................................

13 PATIE IV – LES CHAUSSURES DU ZELE DE L’EVANGILE DE PAIX ....................

15 I. Définition du zèle de l’Evangile de paix ......................................................................

15 A. La définition de l’Evangile de paix..............................................................................

15 B. La définition du zèle.....................................................................................................

16 II. Les effets du zèle de l’Evangile de paix pour chaussures ...........................................

16 PARTIE V – LE BOULIER DE LA FOI.............................................................................

17 I. La définition du bouclier de la foi ................................................................................

17 II. Les conséquences du défaut de la Parole ....................................................................

17 PARTIE VI – LE CASQUE DU SALUT .............................................................................

19 I. La définition du casque du salut ...................................................................................

19 II. L’acquisition et la conservation du casque du salut ....................................................

19 PARTIE VII – L’EPEE DE L’ESPRIT ...............................................................................

21 I. La définition de l’épée de l’Esprit ................................................................................ 21

2

Le combat de la foi et les armes spirituelles

II. Comment activer l’épée de l’Esprit ? ..........................................................................

21 A. Avoir la connaissance de la Parole de notre Père ........................................................

21 B. Vivre une vie de sainteté ..............................................................................................

22 C. Comment utiliser l’épée de l’Esprit .............................................................................

22

PARTIE VIII – LA PRIERE ................................................................................................ 24 I. La typologie des prières................................................................................................ 24 II. Comment prier ?.......................................................................................................... 24

PARTIE IX – L’AMOUR : UNE ARME DE PERFECTION...........................................

27 I. Qu’est-ce que l’amour ? ...............................................................................................

27 II. Quels sont les effets de l’amour ? ............................................................................... 27

EN CONCLUSION................................................................................................................. 29

3

Le combat de la foi et les armes spirituelles

Introduction

Apocalypse 12 : 17 « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements du Tout-Puissant et qui ont le témoignage de Yeshua ».

Dans cet enseignement le Saint Esprit nous aidera à prendre conscience du temps dans lequel nous vivons. Ce n’est pas un temps à se laisser dans les distractions, dans la perversion de cette génération. Le combat spirituel, le combat de la foi, la guerre sont réels.

C’est la première des choses que nous devons comprendre. Le livre de Psaumes 97 : 9 nous dit ceci « Car toi, Eternel ! tu es le Très-Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au- dessus de tous les dieux ». Quel que soit le combat, la guerre, la bataille, nous avons un Père qui est le Très-haut, souverain élevé au-dessus de tous les dieux. Nous avons l’assurance que nous combattons, bataillons dans la victoire de son Fils le Messie Yeshua. Car avec notre Père, le Tout-Puissant, le Très-haut, le lion nous ferons des exploits.

Toutefois il ne faut pas ignorer les desseins de Satan, le diable. Les saintes écritures nous enseignent dans le livre de Jean 10 : 10 que « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance ». Le diable ne peut pas dérober ce qui est déjà en sa possession. Il ne peut pas égorger ceux qui œuvrent pour ses intérêts, il ne peut pas détruire ceux qui sont de son royaume. Il vient dérober ce qui ne lui appartient pas, égorger ses ennemis, ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Yeshua et détruire ce qui n’est pas à lui. Car ce monde entier est sous sa puissance selon le livre de 1 Jean 5 : 19 « Nous savons que nous sommes du Tout-Puissant, et que le monde entier est sous la puissance du malin ».

En effet, le Messie nous avertit dans le livre de Mathieu 10 : 1 à 20, plus précisément le verset 16 « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. ». Les loups ravisseurs cruels chercheront toujours à nous détruire.

Ainsi le combat de la foi est aussi réel que la réalité physique. Nous allons prendre des exemples dans les saintes écritures, cela nous permettra de comprendre que nos ainés ont aussi combattu. Il nous incombe de poursuivre le combat. N’oublions pas que nous combattons dans la victoire de la croix du Messie Yeshua, le Roi des rois, le Prince de paix celui qui est béni pour toujours.

Dans le livre de 1 Thessaloniciens 2 : 17 à 18 il est écrit « Pour nous, frères, après avoir été quelque temps séparé de vous, de corps mais non de cœur, nous avons eu d'autant plus ardemment le vif désir de vous voir. Aussi voulions-nous aller vers vous, du moins moi Paul, une et même deux fois ; mais Satan nous en a empêchés ».

Bien-aimés nous connaissons qui était Paul l’apôtre, la façon dont le serviteur était utilisé par le Saint-Esprit. Cependant l’apôtre Paul a été empêché par Satan à cause du combat de la foi. Le diable combattait même nos ainés. Nous pouvons être en présence de l’échec et de l’empêchements n’étant pas causés par le Tout-Puissant mais par le diable. C’est la raison pour laquelle il faut avoir l’esprit de discernement et être dans la prière afin de briser toute résistance de l’ennemi.

4

Le combat de la foi et les armes spirituelles

De même dans le livre de Daniel, un ange de l’ennemi avait empêché l’ange saint du Très-haut de descendre vers Daniel pour lui donner l’exaucement de ses prières. Ceux sont des réalités spirituelles que nous appelons le combat de la foi, le combat spirituel qui est bien réel. Il faut en prendre conscience et prier au nom de Yeshua afin de triompher.

Dans la nouvelle alliance il y a un autre exemple dans le livre de 1 Timothée 6 : 12 qui recommande de combattre « le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins ».

Paul conseille le pasteur Timothée qui était le responsable de l’assemblée d’Ephèse de combattre le bon combat de la foi. Paul savait que la vie sur la terre est un combat de la foi. Car le monde est sous la puissance maléfique de l’ennemi.

C’est la raison pour laquelle le Messie nous conseille de demander au Tout-Puissant de nous garder et protéger. Nous vivons dans ce monde mais nous ne sommes pas de ce monde. Nous attendons un monde nouveau ou nous régnerons en paix avec le Messie. Tout ce que nous faisons aujourd’hui est un combat car nous avons un adversaire qui cherchera toujours à faire échouer nos projets.

Cependant gloire soit rendue à notre Père car quel que soit le temps ou les circonstances, le Saint-Esprit nous enseigne afin que nous sachions comment tenir, s’armer pour combattre les forces maléfiques.

Nous avons des armes défensives et offensives. Au travers de ces enseignements l’Esprit-Saint va développer cette connaissance. Afin que chacun de nous sache comment garder sa foi, son salut, comment s’armer offensivement et défensivement. Nous allons prendre conscience que ce combat est une réalité organisée.

De tout temps, lorsqu’une nation se prépare pour la guerre, il y a une organisation, une orientation, une stratégie. Il est triste de constater que les croyants marchent en tâtonnant, nous ne nous organisons pas spirituellement. Nous ne laissons pas le Saint-Esprit nous guider, nous révéler, comment marcher et procéder. Nous ne consultant pas le Saint-Esprit. Nous devons impérativement comprendre que le monde dans lequel nous vivons est sous la domination du diable qui est bien organisé et ordonné. L’ennemi sait que nous sommes en guerre et son but est de dérober, égorger et détruire nos vies. Nous devons être organisés. L’organisation ne pas intellectuelle mais avec le Saint-Esprit.

Le livre d’Apocalypse 12 :17-18 nous informe que « le dragon fut irrité contre la femme, il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements du Père et qui retiennent le témoignage de Yeshua. Il se tint sur le sable de la mer ». Le diable n’est pas venu faire la guerre à l’ensemble des êtres vivants, mais à la descendance, la postérité de la femme. Il convient de noter que les cibles du diable sont en principe les assemblées. Toutefois toutes les assemblées ne sont pas la cible du diable. En effet seules les assemblées qui gardent les commandements et le témoignage de Yeshua (seul l’Esprit-Saint connait qui sont ces assemblées).

Par conséquent, si nous gardons les commandements du Très-Haut et le témoignage du Messie, il faut que nous sachions que l’ennemi nous a déclaré la guerre. Qu’il a pour objectif de détruire

5

Le combat de la foi et les armes spirituelles

nos âmes, nos esprits, nos corps et nos familles. Car si l’ennemi n’arrive pas à nous atteindre personnellement, il prendra pour cible nos familles, notre entourage.

Cela explique l’importance d’avoir la connaissance de la façon dont il faut s’armer. Afin d’avoir en notre possession les armes offensives et défensives pour détruire les plans de l’ennemi. Car le temps du repos n’est pas encore arrivé pour nous. Cela sera le cas au retour du Messie. Le livre des Hébreux 4 : 10 nous enseigne que « Car celui qui entre dans le repos du Tout-Puissant se repose de ses œuvres, comme Elohim s'est reposé des siennes ». Il y a un repos sabbatique d’une durée de 1000 ans qui débutera au retour du Messie. Le Messie revient très bientôt. Ce la raison pour laquelle nous devons nous lever et combattre le bon combat de la foi pour garder la vie éternelle que nous avons reçu en Yeshua. Il faut combattre le bon combat de la foi pour la vie de nos sœurs et frères. Il faut prendre conscience que le combat spirituel, la guerre et le combat de la foi sont réels.

C’est la raison pour laquelle il faut conserver et garder notre salut qui est combattu pas le malin, il nous faut nous revêtir de notre arsenal spirituel. C’est-à-dire nous revêtir de notre armure spirituelle, sachant que nous combattons dans la victoire de Yeshua, sur la croix.

Tout doit être fait par le Rouah, qui est le Saint-Esprit au nom de Yeshua le Messie. Par la grâce le Saint-Esprit nous conduira à parler sur les armes spirituelles.

Nous allons dans le développement ci-dessous étudier les armes spirituelles en raison de la guerre que l’ennemi a déclaré à la race sainte que nous sommes. Nous devons combattre, pour cela nous devons connaitre nos armes spirituelles et savoir les manipuler.

Le Père nous a donné les armes offensives et défensives pour détruire tout ce qui est de l’ennemi afin que nous puissions garder notre communion avec lui. Cette étude sera basée sur la sainte parole.

Afin de comprendre le Saint-Esprit est le meilleur des enseignants.

6

Le combat de la foi et les armes spirituelles PARTIE I – LA REPENTANCE : Une arme dotée de l’autorité du Saint-Esprit

1 Jean 8 : 10 « Celui qui n'aime pas n'a pas connu le Tout-Puissant, car il est amour ».

Jacques 3 : 2 « La langue aussi est un feu ; c'est le monde de l'iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne ».

Ephésiens 6 : 10-13 « Au reste fortifiez-vous dans le Sauveur et par sa force toute puissante revêtez-vous de toutes les armes du Tout-Puissant afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations, autorités, contre les princes des ténèbres de ce monde, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

C’est pourquoi prenez toutes les armes du Tout-puissant afin de pourvoir résister dans les mauvais jours et tenir ferme après avoir tous surmonté ».

Le Saint-Esprit nous décrit le monde dans lequel nous vivons. Ce n’est pas le temps du repos mais le temps de grandir dans la sainteté en raison des combats.

I. Pourquoi se repentir ?

Le livre de Marc 1 : 15 nous dit ceci « le temps est accompli et le royaume des cieux est proche repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle ». Lorsque le Messie et le prophète Jean-Baptiste commencèrent leur ministère, la première chose qu’il enseignèrent fut la repentance.

Le livre de 1 Jean 8 : 10 nous dit ceci « si nous disons que nous n’avons pas de péché nous nous séduisons nous même et la vérité n’est point en nous. Mais si nous confessons nos péchés il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout iniquité ».

La première arme spirituelle est la repentance. Le livre de Jacques 3 : 2 « nous brochons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne branche point en parole, c’est un homme parfait capable de tenir tout son corps en bride ».

Nos vies sont combattues par l’ennemi nuit et jours, la probabilité d’une défaillance involontaire est plus importante. En effet le simple fait de regarder la télévision, d’écouter une chanson qui glorifie directement ou indirectement le diable a pour conséquence de nous souiller. De même en ce qui concerne nos pensées, les esprits impurs peuvent nous imposer par force des pensées impurs. Seule la repentance peut nous venir en aide.

La parole du Tout-Puissant nous met en garde sur le péché qui est le piège de l’ennemi auquel nous succombons tous d’une manière ou d’une autre. En effet l’ennemi cherche toujours à nous détruire. Le diable est notre adversaire ayant pour objectif de nous détruire. C’est la raison pour laquelle le Saint-Esprit nous appelle à nous revêtir de toute les armes spirituelles afin de tenir ferme face aux ruses du diable.

7

Le combat de la foi et les armes spirituelles

II. Les effets d’une bonne repentance

A. Effacer nos péchés devant le Tout-Puissant

La repentance nous prépare à recevoir la nature sainte du royaume du Très-Haut. C’est une arme très puissante. En effet l’acte consistant à confesser sincèrement ses péchés ôte nos péchés. Le Saint-Esprit nous apprend que la repentance est l’un des piliers, fondements de la bonne nouvelle du royaume. Avoir une vie de repentance sincère quotidienne nous permet d’avoir une vie dont les fondations sont inébranlables.

La repentance pleine de grâce est une arme très puissance prédestinée depuis les temps anciens à nous libérer de l’emprise du malin et à nous reconnecter avec la justice d’Elohim. Car le péché nous met sous la domination, la manipulation du malin. La repentance efface nos péchés devant Elohim.

Le livre d’Esaïe 1 : 18 nous dit ceci « venez et plaidons dit l’Eternel, si vos péchés sont comme de cramoisies ils deviendront blancs comme la neige, s’ils sont rouges comme la pourpre ils deviendront comme la laine ».

B. Produire un changement dans notre vie

En tant que croyants nous devons aimer la repentance, nos vies dépendent d’une repentance sincère et quotidienne. Nous devons devant le Créateur du ciel et de la terre reconnaitre nos faiblesses et nos incapacités, renoncer aux péchés et prendre l’engagement de ne plus jamais recommencer. Nous devons refuser catégoriquement et avec fermeté le péché. Le prophète Jean-Baptiste nous commende de produire le fruit digne de la repentance étant le changement, la conversion.

C. Vivre dans la sanctification

La repentance nous permet de vivre dans la sanctification, afin d’être irréprochable le jour de l’avènement de notre Messie Yeshua.

Le Père libère automatiquement la puissance du sang de l’agneau dans nos corps, âmes et esprits. Nos péchés sont ôtés. La parole d’Elohim dans livre de 1 Jean 1 : 9 nous dit que « si nous confessons nos péchés notre Elohim est juste et fidèle pour nous pardonner et nous purifier de toutes iniquités ».

III. Comment se repentir ?

Il faut faire des renoncements comme par exemple « je renonce à toi le mensonge, l’impudicité, la calomnie, ... ». Le Messie nous dit dans Mathieu 12 : 36 à 37 que chacun sera justifié ou condamné par les paroles qui sortent de sa bouche.

8

Le combat de la foi et les armes spirituelles Attention : Il faut faire attention à la culpabilité. L’ennemi l’utilise afin de nous empêcher de

nous repentir sincèrement selon la volonté d’Elohim.

Pour rappel : pour que la repentance soit une arme très puissante et nous libére de l’emprise de l’ennemi il faut :

  •  une reconnaissance sincère et humble de nos péchés devant la face du Très-Haut

  •  confesser, déclarer nos péchés de manière détaillé

  •  renoncer à nos péchés

  •  prendre la décision de ne jamais recommencer, avoir une volonté ferme de demeurer

dans la sainteté

IV. Les différentes classifications de la repentance

Il y a trois catégories de péchés :

  •  ceux qu’il faut confesser directement devant le Très-Haut

  •  ceux qu’il faut confesser devant un serviteur, qui sera chargé de nous édifier (à travers

la Parole, la prière et le jeûne) par rapport aux conséquences de ces péchés. Le Saint

Esprit nous aide dans le choix du serviteur que Elohim a choisi

  •  ceux qui nécessitent de confesser devant notre prochain. Cela peut réveiller la

conscience des autres.

Nous devons être attentifs aux indications du Saint-Esprit en ce qui concerne la détermination du type de confession, afin d’éviter notamment les scandales.

Toutefois l’obtention du pardon de nos péchés par le Père est conditionnée à notre acceptation de pardonner sincèrement aussi à ceux qui nous ont offensé.

9

Le combat de la foi et les armes spirituelles PARTIE II – LA VERITE POUR CEINTURE

Ephésiens 6 : 14 « Tenez donc ferme ayez à vos reins la vérité pour ceinture ». Jean 17 : 16 – 17 « Ils ne sont pas du monde comme moi je ne suis pas du monde, sanctifie-les

par ta vérité, ta parole est la vérité ». I. La définition de la vérité pour ceinture

La vérité pour ceinture est la Parole. Le RouaH dans le livre de Jean 1 : 1 nous dit ceci « au commencement était la Parole et la Parole était avec notre Père Elohim. La parole elle-même est Elohim ». Yeshua est la Parole, et la Parole est la vérité. En effet Yeshua nous dit « je suis le chemin, la vérité et la vie ». A travers l’apôtre Paul le Saint-Esprit nous recommande de mettre la vérité pour ceinture à nos reins.

II. Quelle est l’utilité de la ceinture ?

La ceinture dans la vie normale et quotidienne, nous aide à faire tenir notre pantalon ou jupe. A défaut de ceinture le vêtement tombe et cela est une honte. La ceinture sert aussi à équilibrer le haut et le bas. Ainsi nous comprenons que la vérité pour ceinture est la Parole et nous sert d’équilibre.

Le fait d’avoir la vérité pour ceinture empêche le diable de nous séduire facilement. La vérité est une lumière qui nous éclaire. Le croyant qui à la connaissance de la vérité est résistant aux mensonges, à l’hérésie et à la séduction de l’ennemi.

III. Comment obtenir la vérité pour ceinture ?

La vérité pour ceinture s’obtient par la connaissance et la compréhension de la Parole d’Elohim qui triomphe du mensonge. Le contraire de la vérité est le mensonge, l’hérésie, la séduction. La vérité nous libère de l’emprise du mal, des démons de la séduction.

Il est important que chaque croyant voulant triompher du combat ait la connaissance et la compréhension de la Parole. Car n’oublions pas que nous sommes dans un combat. Cela n’est pas en vain que l’Esprit-Saint dit à Timothée par l’intermédiaire de l’apôtre Paul de « combattre le bon combat de la foi ». De même le Saint-Esprit révèle à l’apôtre Jean dans l’île de Pathmos dans le livre d’Apocalypse 12 : 17 que le diable est descendu avec une grande colère pour faire la guerre. C’est un combat qui est organisé et orienté. C’est la raison pour laquelle nous ne devons pas nous hasarder à laisser de côté les armes spirituelles que le Très-Haut dans sa grande sagesse a mis à notre disposition. Afin que nous puissions tenir ferme dans les moments difficiles.

Le défaut de vérité pour ceinture, remplacé notamment par le jeûne, la louange, l’adoration et la prière nous expose à l’ennemi. L’enseignement est impératif à notre équilibre, et ne peut faire l’objet d’une substitution. Il faut comprendre que tout comme nous avons besoin de l’adoration,

10

Le combat de la foi et les armes spirituelles

la louange, la prière et le jeûne, nous avons aussi besoin de la Parole. La Parole nous apporte la connaissance et la compréhension afin que nous puissions être saint, revêtir sur nos reins la vérité pour ceinture. La vérité nous aide à faire face à toute les fausses doctrines, comme les doctrines des démons, de la séduction et des mensonges qui mènent en enfer et à la perdition.

Le livre de Jean 8 : 44 nous dit ceci « vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne se tient pas dans la vérité. Car il n’y a pas de vérité en lui ». Lorsque le diable profère le mensonge, il révèle sa véritable nature. En effet il n’y a aucune vérité en lui, car il est menteur et le père du mensonge. Alors que la Parole est véridique et bonne, c’est une bonne nourriture.

C’est la raison pour laquelle il faut abandonner le péché. Que la vérité soit notre ceinture. Il est écrit dans les saintes écritures que « mon peuple péri parce qu’il manque la connaissance ». C’est du peuple d’Elohim, du Tout-Puissant dont il est question, et non du peuple du diable.

Nous devons nous réveiller et abandonner toute distraction en raison du temps que nous vivons, ne pas se laisser désorienter. Nous devons chercher une assemblée des saints où nous trouverons la Parole qui est la vérité. Il faut que nous soyons revêtus de la vérité afin de garder notre âme notamment de la compromission et de la corruption. Nous avons besoin de cette arme spirituelle qui est la vérité pour ceinture.

Elohim est la vérité et il nous à donner la vérité comme une arme spirituelle. Nous devons comprendre que la vérité est une personne. Il en découle que mettre la vérité pour ceinture à nos reins signifie mettre Yeshua à nos reins. Yeshua est notre équilibre, il nous donne l’équilibre entre le haut et le bas. Il est la vérité. Il est tout, en tout et pour tout, pour nos Vies.

Dans le livre de Jean 8 : 31-32 la Parole d’Elohim nous dit ceci « il dit aux juifs qui avaient cru en lui si vous demeurez dans ma Parole vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira ». La vérité pour ceinture nous affranchie. Nous pouvons être à la recherche de la délivrance, cela ne passe pas forcément par des jeûnes, des prières et des offrandes aux prophètes. La vérité a pour conséquence la délivrance de l’âme, de l’esprit et du corps. C’est-à-dire une délivrance sur toutes les sphères de la vie, spirituelle, physique et matérielle.

Le livre de Jean 8 : 51 nous dit ceci « En vérité, en vérité, je vous le dis si quelqu’un garde ma Parole il ne verra jamais la mort ». La Parole est la délivrance, la guérison spirituelle, physique et matérielle. C’est la vie éternelle.

Bien-aimés revêtons-nous de la vérité pour ceinture, cherchons la vérité pour ceinture. Cette vérité nous l’obtenons par la connaissance et la compréhension de la Parole d’Elohim qui triomphe du mensonge, des démons, des dominations et des autorités du monde des ténèbres, des esprits méchants dans les lieux célestes, des principautés de ce monde et nous libère de l’emprise du mal, des démons. Car une personne ayant la vérité pour ceinture à l’autorité et la puissance lorsqu’il déclare des paroles saintes dans sa bouche. Il libère par le Saint-Esprit l’autorité de Yeshua qui est l’équilibre.

11

Le combat de la foi et les armes spirituelles PARTIE III – LA CUIRASSE DE LA JUSTICE

Ephésiens 6 : 14 « Tenez donc ferme ayez à vos riens la vérité pour ceinture revêtez la cuirasse de la justice ».

De nos jours les hommes ont pour habitude d’appliquer des punitions injustes, comme par exemple l’usage d’invoquer le feu afin de consumer les gens. Toutefois il ne faut pas oublier que le Messie lorsqu’il était en chemin pour Jérusalem avait demandé aux apôtres de lui préparer une place. Lorsqu’il arriva en Samarie, les habitants refusèrent de l’accueillir. Les apôtres ont posé une question au Messie, s’il voulait qu’ils invoquent le feu afin de consumer les gens. Le Messie leur répondit qu’ils ne savent pas de quel esprit ils sont animés, car le fils de l’homme n’est pas venu pour perdre mais pour sauver les âmes perdues. Malgré cela nous avons la prétention d’invoquer le feu même sur des innocents.

Même si nous avons le pouvoir de punir la désobéissance (comme l’apôtre Paul qui déclare l’aveuglement à l’encontre de Simon le magicien), mais il faut faire attention à la façon dont cela est exercée. Il faut avoir l’esprit de discernement afin de connaitre l’esprit qui nous anime.

I. La définition de la cuirasse de la justice

Nous sommes dans un combat, et lorsque nous obéissons fidèlement à la Parole (commandements) d’Elohim, il nous donne une protection qui est la « cuirasse de la justice ».

La cuirasse de la justice est la nature du Très-Haut étant une vie de sanctification. C’est la justice par le Saint-Esprit qui ferme tous les accès à l’ennemi, le diable.

Dans le livre de Galates 3 : 26 à 27 « Car vous êtes tous fils du Très-Haut par la foi en Yeshua le Messie. Vous tous qui avez été baptisés dans le Messie (être plongé dans le Messie, accepter le Messie) vous avez revêtus le Messie ». Le Messie est notre cuirasse de la justice.

Nous n’avons pas obtenu la justice en raison de nos bonnes œuvres mais à cause de la crucifixion de Yeshua sur la croix. Notre justice est le Messie, seul médiateur entre nous et Elohim.

II. Quelles sont les différentes fonctions de la cuirasse de la justice ?

La constatation d’une vie dénuée de justice, de sanctification, a pour conséquence le désarmement, la perte d’efficacité de la cuirasse de la justice ayant pour fonction de nous protéger.

Le rôle de la cuirasse de la justice surpasse la fonction de protection et de garde, en effet elle nous permet de vivre une communion sainte avec Elohim. Car la communion sainte nous permet de demeurer dans la justice accomplie sur la croix par le Messie. Réciproquement, sans la sanctification et la justice nous ne pouvons pas être en communion avec le Très-Haut.

12

Le combat de la foi et les armes spirituelles

Hébreux 12 : 14 « Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle personne ne verra Elohim ». De cela il en découle l’impossibilité pour nos prières de recevoir un exaucement.

Elohim dans sa grande sagesse met à notre disposition des armes afin de lutter contre le péché ayant pour but de nous désarmer.

III. Quelles sont les causes et les conséquences du désarmement de notre cuirasse de la justice

Le péché a notamment pour conséquence de nous séparer du Très-Haut, en nous ôtant la vie de sanctification et de justice. Dès lors nous ne sommes plus en communion avec Elohim mais avec le diable, il en découle la destruction. Il nous faut sans attendre utiliser la première arme qui est la repentance. La repentance est dotée du pouvoir de restaurer la cuirasse de la justice afin de restaurer la communion. Toutefois, lorsque le Tout-Puissant nous accorde son pardon, il ne faut plus retourner dans le péché et avoir la conscience que le péché a toujours des conséquences. Dans le livre de Jérémie 5 : 25 il est dit ceci « c’est à cause de vos iniquités que ces dispensations n’ont pas lieu, ceux sont vos péchés qui vous privent de ces biens ». La notion de « biens » doit être interprétée au sens large. En effet les « biens » font références aux biens matériels et spirituels.

Nous ne devons pas utiliser le temps de la grâce comme prétexte pour commettre le péché, dans la mesure où nous savons que notre Père Elohim est miséricorde et compatissant. Car la grâce ne doit pas être veine, elle doit être sanctifier en raison de sa nature sainte.

Ainsi le Tout-Puissant nous recommande de nous revêtir de la cuirasse de la justice afin de conserver la grâce loin du péché de toute impureté.

Les saintes écritures nous dit que le nom de notre Père Elohim est profané et insulté à cause de nous. Car lorsque nous désarmons notre cuirasse de la justice, cela a pour conséquence d’ouvrir des portes d’entrées dans notre vie à l’ennemi. Nous lui donnons l’accès, l’autorisation de faire du commerce de notre vie, de notre âme et d’insulter le nom de notre Père Elohim. Car la cuirasse de la justice et la sainte nature du Tout-Puissant qui doit être entretenue par une vie de sanctification. Le Très-Haut ne peut pas protéger le péché, l’impureté car cela n’est pas sa nature. Par conséquent, avoir la cuirasse de la justice signifie être revêtu du Saint Créateur, du Messie et du RouaH le Saint-Esprit.

IV. Comment être revêtu de la cuirasse de la justice ? Il faut veiller nuit et jour à nous revêtir du Messie, de sa vie, de sa sainteté, de sa justice. Cela

s’opère notamment au travers de notre obéissance et sanctification.

Le salut se garde, se protège dans la cuirasse de la justice, ne laissons pas l’ennemi nous dérober. Le seul moyen de conserver la cuirasse de la justice est de demeurer dans la nature du Tout- Puissant qui est la sanctification. Cela signifie vivre en dehors du péché comme étant séparé du péché, être exempté du péché, des souillures et des iniquités. Nous devons demeurer loin de la 13

Le combat de la foi et les armes spirituelles

colère, la haine, la concurrence, la comparaison, les querelles, les disputes, l’envie, l’orgueil, l’arrogance, la division, l’impudicité, la fornication, la convoitise de la chair et des yeux, l’adultère, l’amour de l’argent, la magie, la sorcellerie et de toute corruption et compromission.

Dans le livre des Lévitiques 19 : 1 à 2 il est écrit ceci « L’Eternel parla à Moïse et dit parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël et tu leur diras, soyez saints car je suis saint moi l’Eternel votre Père ». Afin de conserver la cuirasse de la justice dotée de sainteté, de pureté, il nous faut vivre dans la sainteté et dans la justice par le Saint-Esprit.

Nous devons refuser la nature du diable au nom de Yeshua le Messie. Afin de demeurer dans la nature sainte de notre Père Elohim, sous sa protection et en communion avec le Tout-Puissant.

14

Le combat de la foi et les armes spirituelles PATIE IV – LES CHAUSSURES DU ZELE DE L’EVANGILE DE PAIX

Ephésiens 5 : 15 « mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Evangile de paix ». Ephésiens 6 : 13 « Sanctifiez-vous en Yeshua et par sa force toute puissante revêtez-vous de

toutes les armes du Tout-Puissant afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable ».

Nous savons que nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations, les autorités, les princes du monde des ténèbres, et contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi nous devons prendre toutes les armes spirituelles du Très-Haut afin de pouvoir résister dans les mauvais jours et tenir ferme après avoir tout surmonté.

Nous devons être des bons combattants, un guerrier ne peut pas être dans la distraction. Malgré le combat rappelons-nous que le Créateur est souverain au-dessus de toutes puissances pour nous donner la victoire. Nous ne devons pas oublier les dessins du diable, l’ennemi de nos âmes qui a pour objectif de dérober, égorger et détruire ceux qui sont dans la distraction, dans le péché et dans la compromission (Jean 10 : 10). Le monde est sous la puissance du malin selon le livre de 1 Jean 5 : 19.

Le Messie nous avertit dans le livre de Mathieu 10 : 16 « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes ».

L’acceptation du Messie comme Sauveur et Maître n’est que le commencement, cela est le début du combat car à partir de ce moment nous devenons ennemi de celui qui domine dans ce monde. Toutefois nous combattons dans la victoire si nous conservons les principes de notre Père Elohim étant notamment de nous revêtir des armes spirituelles. Car le combat n’est pas contre la chair et le sang. C’est la raison pour laquelle il nous faut faire attention car nous avons tendance à rentrer dans un combat de la foi avec les êtres humains même les ignorants. Cela ne signifie pas que nous devons nous laisser faire par ceux qui se comportent comme nos ennemis.

I. Définition du zèle de l’Evangile de paix A. La définition de l’Evangile de paix

L’Evangile de paix est la bonne nouvelle du royaume de paix, le royaume des cieux ou encore le royaume éternel que le Messie nous a apporté, c’est la bonne nouvelle du Tout- Puissant.

Il peut nous arriver de faire des songes dans lesquels nous sommes pieds-nus, attention un bon soldat, un guerrier, un combattant doit avoir toujours des chaussures à ses pieds. Nous devons prendre conscience de la fonction des chaussures dans nos vies et quels sont les dangers de leur absence.

15

Le combat de la foi et les armes spirituelles

B. La définition du zèle

En hébreux cela signifie l’ardeur, l’enthousiasme, la disposition, le courage qui donne la bonne nouvelle de paix. Le Saint-Esprit nous demande de nous chausser de l’ardeur, l’enthousiasme, la disposition et du courage que nous donne la bonne nouvelle de paix. Nous recevons les chaussures que par la Parole sainte du Père Très-Haut le Très Saint.

II. Les effets du zèle de l’Evangile de paix pour chaussures

Le zèle que nous recevons au travers de la Parole nous aide à marcher dans le bon chemin et nous empêche de tomber dans les pièges du malin.

David a dit dans le livre de Psaumes 119 : 105 « Ta Parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier ». La Parole devient notre conducteur qui nous conduit dans la vie, le succès, la justice du Très-Haut afin notamment d’aider ceux qui sont égarés en les ramenant dans le chemin de la droiture. Etant dans les temps de la fin nous avons plus que jamais besoin de la Parole.

Toutefois, la Parole ne doit pas être dans nos cœurs comme une connaissance, mais nous devons approfondir et faire de la connaissance de la Parole un zèle à nos pieds. La Parole doit devenir la source de notre courage, nous donner une bonne disposition pour marcher avec le Tout- Puissant, nous donner de l’ardeur, de l’enthousiasme d’annoncer le royaume des cieux, qui est le royaume de Notre Père Elohim Juste. Que grâce à la Parole nos doutes et peurs disparaissent.

Le défaut de chaussures a pour conséquence d’exposer nos pieds qui représentent nos voies, aux maladies, nous pouvons marcher sur des épines et des ronces.

Dans le livre de Psaumes 69 : 10 David nous dit ceci « Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t'insultent tombent sur moi ». David avait le zèle de la maison de notre Père Elohim, la Parole du Tout-Puissant était dans son cœur et s’est transformée en zèle pour chaussures à ses pieds.

C’est la raison pour laquelle tous ceux qui méprisaient l’œuvre du Père dévorait son cœur. C’est cette disposition, cette ardeur que le Père veut trouver dans nos cœurs.

Ainsi en tant que croyants, nous ne devons pas nous allier avec des personnes qui vivent dans le paganisme, la compromission, la désobéissance et qui blasphèment. En raison de nos chaussures saintes qui sont aussi profitables pour annoncer la bonne nouvelle du salut éternel aux personnes qui nous environnent étant dans le besoin.

Le RouaH nous dit par la bouche du Prophète Esaïe ceci dans le livre d’Esaïe 52 :7 « Qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne ! ».

16

Le combat de la foi et les armes spirituelles PARTIE V – LE BOULIER DE LA FOI

Ephésien 6 : 16 « C'est pourquoi, prenez toutes les armes du Très-Haut, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté ».

Notre adversaire Satan a conscience que nous sommes arrivés aux temps de la fin, l’iniquité atteint son apogée. Les croyants en Yeshua doivent s’armer afin de résister fermement au diable avec une foi ferme, préserver et garder le salut jusqu’à la fin, cela doit être notre but.

I. Définition du bouclier de la foi

Le bouclier a pour fonction de protéger, c’est la foi persévérante dans les promesses du Très- Haut, dans la Parole sainte. Cette foi nous protège de la séduction et de toutes tentations du diable. Elle nous permet de garder notre salut en Yeshua.

La foi en hébreu signifie la EMOUNA la confiance et la fidélité à la Parole. La foi nous protège comme un bouclier. C’est la raison pour laquelle il faut que nous puissions prendre du temps dans la méditation de la Parole, car la foi vient de ce que l’on entend, et ce que l’on entend vient de la Parole du Tout-Puissant. Nous devons être comme les disciples de Bérée qui avaient pour habitude d’examiner les saintes écritures. Car l’acceptation et la pratique d’une fausse doctrine a pour conséquence d’ouvrir des portes à l’ennemi pour nous attaquer. L’hérésie affaiblit le bouclier de la foi.

La foi est une ferme assurance des choses que l’on espère et une démonstration de celles que l’on ne voit pas. En effet « Sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche du Père croit que Elohim existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 : 6).